Nos méthodes culturales et de vinification

«Un cépage unique, le Chardonnay | Les appellations»

La volonté de La Chablisienne est d'inscrire les pratiques culturales de ses producteurs dans une viticulture durable.


medium_Vend06-216.3.jpgPriorité est donnée au travail du sol, à la qualité du végétal et à un travail en "vert" au cours des saisons. L'utilisation des produits de traitement est raisonnée afin de respecter au mieux l'environnement, la vigne et les hommes. L'ensemble de ces actions est concrétisé par le choix d'une date de vendange optimale, parcelle par parcelle en fonction de l'analyse des raisins et de la dégustation des baies.

Dans la même lignée, les méthodes de vinification visent à la mise en valeur parfaite des jus de raisins avec la recherche maximale de l'expression et de la richesse des terrois chablisiens. Cette volonté s'appuie sur un travail de vinification relativement simple dans les faits :

• dégustation et analyse systématique de tous les jus avant une sélection sévère,

• absence d'attitude systématique pour faire face à des choix techniques raisonnés et adaptés à chaque vin,

• la dégustation comme instrument premier,

• des choix de vinfication en focntion des terroirs,

• des vinifications et des élevages en cuve inox et en fûts (grande attention dans le choix des bois et des fûts),

• des élevages longs sur lies fines en fonction des crus,

• des mises en bouteilles en une seule fois.

 

Un cépage unique, le Chardonnay

«Une trentaine de crus, la plus large palette minérale | Nos méthodes culturales et de vinification»

L’extraordinaire renommée du vin de Chablis est liée à son cépage unique : le Chardonnay.

medium_Vend06-189.2.jpgC'est en Bourgogne, sa terre d'origine, que sa qualité est devenue au fil des siècles, synonyme des vins les plus flamboyants. Dans la vallée du Serein, sur les coteaux de Chablis, il a trouvé au fil des années, l’accord parfait avec son terroir. Un accord imaginé en grande partie par les moines de Cîteaux, qui fondèrent au XIIe siècle l’abbaye de Pontigny et permettront d'associer les terroirs chablisiens au cépage chardonnay.


Le travail de ces moines est essentiel pour comprendre le vin aujourd’hui. La longue séléction des meilleurs terroirs, vendanges après vendanges, l'isolement et la multiplication des meilleurs pieds, la mise au point d'une viticulture adaptée et l'expérimentation de différentes vinifications sont les apports incommensurables de cette culture monastique du vin de Bourgogne.


C'est ce même état d'esprit que l'on retrouve à La Chablisienne.

Notre terroir de Chablis

«Les appellations | Nos fiches techniques»

Les terroirs de La Chablisienne sont à l'image de ceux du vignoble chablisien.

medium_allee_de_vigne_en_côte_de_Léchet.2.jpgConstitués majoritairement de kimméridgien, alternance de marnes et de calcaires marneux avec des dépôts de petites huîtres, ils dotent les vins de La Chablisienne d'une grande personnalité marquée de leur empreinte minérale particulière. Situé et délimité précisément, chaque terroir produit des vins uniques, de caractére et de capacité d'évolution différents. Les Petit Chablis se présentent parfaitement entre 1 à 3 années, les Chablis en fonction des différentes cuvées nécessitent de 2 à 5 années. Les Chablis Premiers Crus et les Chablis Grands Crus, véritables vins de maturité, demandent entre 5 à 10 années.

 

L'expostion des parcelles a une grande importance dans l'expression des climats, la majorité des terroirs de la Chablisienne décline les expositions sud-est, sud et sud-ouest.

Quelques dates clés

Ier s. av.

Invasion de la Gaule par les troupes de César qui y introduisent des plants de vigne.

1114

Les moines de Cîteaux s’installent sur le site de Pontigny. Introduction supposée du cépage Chardonnay.

1220

Louis VIII prend Chablis sous sa protection.

1893

Le vignoble chablisien est entièrement détruit par le phylloxéra.

1897

Renaissance du vignoble grâce à des porte-greffes américains.

1908

Benjamin Long-Depaquit crée l’Union des Propriétaires-Vignerons de Chablis, qui instaure le Certificat d’origine de Chablis.

1923

1er mai : Création de La Chablisienne. Jugement de Tonnerre : Le Chablis doit être planté uniquement sur sol kimméridgien.

1928

14 août : Création de la SARL "La Cave Chablisienne".

1947

23 mars : Fusion de la Société coopérative avec la Cave coopérative. Naissance de la Cave Coopérative La Chablisienne.

1996

Installation du G.I.E., rue du Serein. La Chablisienne, "coopérative de l’année 1996" (Revue des Vins de France).

1997

Février : Obtention de la Certification Agro-Confiance.


1999

Achat du "Domaine de Château Grenouilles".